Mon confinement positif

Cette période est particulière et j’ai conscience que nous ne la vivons pas tous et toutes de la même façon. Pour moi, ce confinement est hyper positif. Je dis souvent que je suis dans ma bulle d’amour et hors du temps, comme un dernier jour de vacances d’été, qui se répète encore et encore…

Ne regarder que le positif du confinement

L’an passé, j’ai hésité à prendre un mois sabbatique pour profiter au maximum de la vie, de la nature. J’avais envie de ralentir, de slow life, de profiter, de me sentir vivre. Je n’ai pas un travail difficile, mais des horaires très particuliers, sans aucune routine. J’avais envie de vivre au rythme de mon corps, de m’écouter. J’ai fait la demande trop tard et ce mois sabbatique m’a été refusé…

Ce confinement, je le vois comme une chance. Une chance de pouvoir réaliser tout ce dont je rêvais pendant ce mois de retour à soi. Je travaille au quotidien à être plus positive, à exprimer ma gratitude tous les jours, à voir les choses du bon côté et à ne garder que le positif dans chaque situation, peut importe le temps que ça prend. Il y a une leçon à tirer de chaque expérience.

Se sentir en sécurité pendant le confinement

Je pense bien vivre cette période car le confinement a été un réel soulagement pour moi. Je travaille au contact direct d’inconnus, de clients qui ne faisaient aucun gestes barrières, je touchais de l’argent tous les jours, je prenais les transports publiques pour me rendre à mon travail… Je me suis sentie en sécurité, chez moi à pouvoir garder ma fille. Et c’est une grande chance pour moi de pouvoir rester à la maison et prendre soin de ma fille, sans prendre de risques. J’ai conscience de cette chance, et ça m’aide à accepter la situation de façon plus positive. Je ne suis pas « sur le front« , je ne sors pas, je ne suis pas en train de risquer de croiser le virus chaque jour que je me lève.

Prendre le temps de vivre

Cette photo prise par Aria dans notre cours représente bien mon confinement. Je prends le temps de vire, j’écoute mon corps. Je mange moins, je mange beaucoup mieux puisque j’ai le temps de tout faire maison. Je fais du sport tous les jours ! J’avais une routine de sport basée sur deux/trois fois par semaine. Je n’ai jamais fait autant de sport que pendant le confinement ! Tous les jours, vers 17 heures, c’est 30 minutes de vélo d’appartement et 30 minutes de renforcement musculaire/corde à sauter. Ou alors une heure de course autour de chez moi, dans le périmètre d’un kilomètre autorisé. J’arrive à faire 11,5 kms et je suis plutôt contente de moi.

Je prends le temps de faire les choses que je repoussais à plus tard : tri dans tous les placards de la maison, petit à petit ! Nettoyage complet de chaque pièce, et ça fait du bien ce grand ménage de printemps. Je reprends le temps de faire des semis, pour notre potager. Je prends plaisir à voir pousser nos petites graines et les voir grandir chaque matin quand j’entre dans mon salon ! Et il faut dire qu’Aria occupe une très grande partie de mes journées. On se fait des marathons Dames ou Monopoly ^^ Je prends le temps de partager plus que jamais avec elle.

Pull La Halle – Jupe Betty London via Shoes.fr – Sandales Les tropéziennes

Plus que jamais, un retour au naturel

J’étais déjà tournée vers le naturel, prendre soin de mon âme et de mon corps avant le confinement. ça ne confirme que ma volonté de continuer vers ce chemin. Je ne me suis pas maquillée, j’ai fait une cure de sébum, j’ai fais des hennés pour soigner mes cheveux. Je ne porte que des vêtements que j’aime à 100% et qui sont confortables. Je n’ai pas remis un jean depuis sûrement septembre, je ne porte que des pantalons pour le sport ^^ Je continue mon cheminement vers une vie plus naturelle, plus simple et authentique.

Faire une liste de ce qu’il me manque

Et quand j’ai un coup de mou, je fais la liste des choses que j’aimerai faire à l’issue du confinement. Une liste des activités qui m’ont manqué, une sorte de bucket list de l’après. Et je pense que dans un an, quand je la relierai, ça me fera sourire ! Parce qu’il y a des choses qui me manquent et après ma famille, c’est assurément la montagne et la nature en général ! Les balades à vélo au bord du lac, les randonnées dans mes montagnes et les pique-niques avec Aria au sommet… Je garde le moral, je reste positive et je me dis que ce n’est que partie remise !

Voila pour ma façon d’aborder le confinement, pour le vivre le mieux possible ! Et toi, qu’est ce qui te fait tenir en gardant le sourire ? Des bisous !

3 Comments on “Mon confinement positif”

  1. Je pense qu il est nécessaire au départ d être bien avec soi-meme (et avec son ou ses proche(s)) pour vivre positivement le confinement. Ou profiter du confinement pour prendre soin de soi , de son corps, de sa tête, de son âme. Merci !

    1. Ah oui c’est certain ! Il faut déjà l’accepter de façon positive et se dire qu’on a de la chance d’être en bonne santé et pas « sur le front » et déjà ça va mieux. Ensuite, faire le point sur soi même, sur ceux qui partagent notre confinement, sur ceux qui nous manquent pendant le confinement et petit à petit, se dire que c’est aussi une période particulière et que ce n’est pas censé durer de façon indéterminée ! :)

Répondre à vintagetouchblog Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *