Kids // Ma grossesse

Je n’ai pas beaucoup parlé de ma grossesse sur ce blog mais aujourd’hui je reviens pour un article souvenirs souvenirs!

Ma grossesse s’est très bien passée sur le plan médical, je n’ai pas eu de nausées au début par exemple, pas eu de vergetures, pas eu trop de soucis globalement mis à part que j’avais tout le temps faim et soif! A côté de cela, je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose, c’est une maladie qui, si on l’attrape durant la grossesse, peut rendre aveugle le bébé, (je te le fais en résumé mais tous les détails sont ici si ça t’intéresse) d’où l’hyper vigilance. Pour ma part, je suis quelqu’un qui est à 100% dans tout, sinon je ne fais pas, j’ai donc pris très au sérieux cette « menace », parfois trop d’après certains médecins, mais je ne voulais rien regretter et pas me dire qu’à cause d’un petit écart, que ce soit fromage, alcool ou encore crudités, j’avais mis en danger mon enfant. J’ai donc fait très attention, autant à ce que je mangeais qu’à ce que je buvais, pour ne rien transmettre de négatif et de mon plein gré à ma petite fille. J’ai été très vigilante sur l’alcool également, par exemple je ne mangeais pas de baba au rhum qui contiennent de l’alcool, même en très petite quantité, ça me paraissait impensable pour moi, de donner de l’alcool à mon si petit bébé. Malgré le fait que ce soit un dessert que j’adore, je préférais acheter le nécessaire et m’en faire un maison, sans une goutte d’alcool pour pleinement en profiter et le savourer!

J’ai aujourd’hui envie de sensibiliser aux côtés de la Santé publique France, les futures mamans, l’entourage des futures mamans dont les papas, les femmes en général, qui ont donné la vie ou vont le faire, car cela nous concerne toutes; aux dangers de l’alcool durant la grossesse. Chaque femme est différente et fait au mieux, mais personnellement je n’ai pas bu une seule goutte d’alcool durant les 8 mois 1/2 où j’ai partagé mon corps avec ma fille, et pourtant j’ai été tentée par mon entourage à Noël par exemple : « Ce n’est pas une coupe qui va changer quoi que ce soit! » « Tu es bientôt au terme, ce n’est rien! » ou encore « De mon temps, on ne faisait pas autant attention et vous n’êtes pas morts! »

Sauf qu’aujourd’hui, on sait quels sont les risques réels : fausse couche, retard de croissance, atteintes du système nerveux, malformations. Un verre d’alcool, ce sont 10g d’alcool pur qui passent par le placenta, et qui exposent le bébé aux risques de l’alcool, que son petit foie met du temps à éliminer. Lorsque la femme enceinte boit un peu, le bébé boit beaucoup et ça, nous devons le savoir, en être conscientes et ne plus se laisser encourager par les on-dits ou les conseils de notre vieille tante Gisèle! Une grossesse ce ne sont que 9 mois dans la vie d’une femme, 9 mois où elle crée la vie par miracle et chaque future mère souhaite que son enfant soit en bonne santé et qu’il se développe bien, alors ne pas boire d’alcool pendant cette courte période, me semble tout à fait faisable et normal.

Vous pouvez retrouver toutes les informations fiables ici et pour toutes celles qui n’y arrivent pas, vous pouvez vous faire aider ici. Quoi qu’il en soit, en parler à une personne du corps médical reste une grande aide face à ce problème, pour trouver des solutions. Il en est de même pour les femmes qui ne savaient pas qu’elles étaient encore enceintes, dans ce cas-là, parlez-en à votre médecin.

Et bien sûr, si c’est encore trop tôt pour l’annoncer et que vous souhaitez rester plus discrète, il y a des parades qui marchent bien pour en avoir testées certaines aha « J’ai trop bu hier! », « j’ai mal au crâne » ou encore « je suis sous antibiotiques » marchent très bien :) En soit, il y a toujours une solution et agir pour la santé de son bébé doit être votre priorité. N’oublions pas que durant la grossesse, c’est zéro alcool!

Aujourd’hui, ma fille est en pleine santé, trois ans plus tard, je ne regrette absolument pas d’avoir été hyper vigilante durant ma grossesse, autant pour la toxoplasmose que pour l’alcool, d’avoir mis certaines envies entre parenthèses une petite année de ma vie, si on compte ma grossesse et l’allaitement. Etre mère c’est donner le meilleur de soit à son enfant et je l’avais déjà compris :) Et vous, comment avez-vous géré la question de l’alcool pendant la grossesse? Est-ce que nous sommes assez informées d’après vous? Des bisous!

Plus d’infos : vous pouvez aussi contacter le dispositif « Alcool Info Service » au 0980 980 930 (7/7, appel anonyme et non surtaxé) ou poser vos questions sur le site.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Article réalisé en collaboration avec Santé Publique France

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *