Zéro déchets // Epilation

epilation-zero-dechets

 

Ne croyiez pas que le zéro déchet me soit passé, j’ai encore plus envie de faire attention et de préserver notre petite Planète pour nous, nos enfants. J’ai lu sur Instagram « Dans 50 ans, on sera assis sur nos poubelles! » et j’ai compris encore plus l’enjeu et le sens de cette phrase… Ou encore, j’ai pu lire la phrase de Saint Exupéry « Nous n’héritons pas de la Planète de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants« . Au quotidien, je veux faire plus, je veux faire mieux et je veux apprendre à ma fille à faire attention au sol sur lequel elle court.

 

Depuis que j’ai commencé ma démarche zéro déchet, j’ai beaucoup de choses qui ont changées, j’ai de choses que je termine sans convictions dans l’espoir de pouvoir vite passer à ma nouvelle vision de la vie, j’ai aussi rencontré des « problèmes » pour des choses du quotidien, qui me paraissaient anodines avant. Désormais, chaque produit que je jette à la poubelle, je me demande « est ce que j’aurai pu mieux faire?« . Et la grande remise en question, qui a duré des mois, a été l’épilation!

 

epilation-zero-dechets-2

 

Avant, j’utilisais une cire dépilatoire à chauffer. J’avais donc commandé sur Internet un chauffe cire, des bandes, de l’huile et 4 sets de cire. J’ai donc crée plus de 150 déchets rien que pour m’épiler durant une année. 0_O #énorme Heureusement que j’ai des poils fins et blonds, mais quand même maintenant que ça me saute aux yeux, ça me choque. Entre toutes les bandes, le carton d’emballage des bandes, le chauffe cire (ou le jeter??) et les cartouches de cire…

 

epilation-zero-dechets-3

 

J’ai donc cherché une alternative. La meilleure me semblait être l’épilateur électrique. Sachant que je ne considère pas l’option « ne pas s’épiler« , comme en étant une désolée ahhaa J’ai donc investi dans un épilateur Philips, mais ça ne me convient pas vraiment…

En terme de déchet c’est l’idéal! Mais en terme d’efficacité, j’en suis très déçue. Pourtant conseillé par une amie, cet épilateur m’a déçue à 80%… Il reste trop de poils sur mes jambes, je ne sais pas si c’est parce qu’ils sont trop fins, ou trop petits ou si c’est cet appareil là qui ne me convient pas (puisqu’il est efficace pour d’autres!) mais chez moi c’est l’horreur. J’ai l’impression de jamais être niquel, et même si on me dit que ça ne se voit pas, moi je le sais et ça me perturbe. Sachant qu’avec l’épilation à la cire, j’étais niquel, pas un poil qui restait sur mes jambes et pendant 3 bonnes semaines j’étais tranquille!

 

epilation-zero-dechets-4

 

Ensuite j’ai acheté un chauffe cire professionnel, où l’on met une cire dure dedans, pour la faire chauffer. ça m’a enlever le déchet des cartouches de cire finies, mais pas des bandes. J’ai donc parlé autour de moi, pour cherche une solution afin de ne plus utiliser des bandes jetables.

 

Enfin, la solution qui m’est resté : la plus parfaite, autant pour mon confort, que ma démarche environnementale, ça été d’utiliser le chauffe cire professionnel, avec de la cire achetée sans emballages en magasin de gros d’esthétique et surtout des bandes réutilisables! J’ai juste à laver mes bandes une fois utilisées, et les faire sécher. M’épiler désormais ne me fait pas faire de déchets, et ça me convient mieux. On peut suivre toute ma démarche pour mieux faire, tous mes essais, parfois ratés, pour arriver à faire mieux, en pleine conscience de ce que je « rejette » pour la Planète.

 

A l’heure actuelle, je m’épile au quotidien avec mon épilateur électrique et je fais de temps en temps un coup de cire avec mes bandes lavables pour remettre mes jambes à zéro.

Et vous, l’épilation zéro déchet? ça vous emballe? ça vous intéresse? C’est votre quotidien? Des bisous!

Vous aimerez aussi :

One Comment on “Zéro déchets // Epilation”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *