Kids // La propreté

Je vous avais prévenu que je parlerai un peu plus de ma fille par ici, on commence avec un sujet assez stressant pour une Maman : la propreté! J’en ai très peu parler sur les réseaux, d’une part parce que c’est assez intime et d’une autre part, car ça reste la vie de ma fille, que je compte vous en parler d’une manière positive, et rassurante, comme d’une étape que nous avons accomplie, mais pas dans le sens où je vais poster une photo d’elle en train de faire ses petites affaires!

 

La propreté est une affaire qui a pris du temps chez nous, car ma fille a fêté ses trois ans (rappelez vous!). Trois ans, c’est le temps qu’il nous aura fallu pour cocher la case de la propreté, alors que la plupart des enfants sont propres entre 18 mois et 3 ans. Trois ans, c’est le temps qu’il a fallu à ma fille pour enfin faire pipi dans le sourire et la bonne humeur. Trois ans à parler, essayer de comprendre, pour mettre fin aux crises de larmes et de hurlements… Alors que c’est il passé durant tout ce temps?

 

Je vais être honnête, j’ai tout essayé… De m’énerver, de l’attendre, de la forcer, de lui parler, de lui lire une histoire, de lui mettre les comptines, de lui montrer l’exemple, de la punir. Rien. Rien de tout ça ne fonctionnait, et pourtant on a commencé à la mettre sur le pot qu’elle avait choisi elle même, puis les toilettes, depuis longtemps.

apprentissage-proprete-enfant

Et un jour, en parlant encore avec elle, en demandant pourquoi, en essayant de la rassurer et de comprendre ce qu’il se passait dans son corps pour arriver à de telles crises, la raison est sortie de sa bouche : elle avait peur des crabes.

 

Des crabes qui pourraient lui piquer les fesses lorsqu’elle faisait pipi.

 

Capture d’écran 2017-03-06 à 20.59.36
Culottes de petite fille Zara

 

Voila… L’imagination de ma fille de 3 ans l’a bloqué pendant des mois, quitte à en pleurer, quitte à en hurler de longues minutes… Il y avait bien quelque chose mais elle n’avait pas les mots pour les mettre sur sa peur, et me le faire comprendre.

 

Je pars du principe que chaque peur est légitime, même pour un adulte. L’important est de travailler à la dépasser. J’ai pris cette histoire de crabes très au sérieux, je n’avais pas le choix vu dans l’état dans lequel elle se mettait. J’ai pris un spray vide, je l’ai remplis d’eau, j’ai collé un crabe dessus en faisant une grosse croix noire par dessus.

 

Un jour je lui ai dis qu’on allait faire quelque chose de super important et dangereux, qu’il fallait bien qu’elle m’écoute. Je lui ai dis que j’avais acheté un produit anti crabe qui faisait repartir les crabes dans la mer, qu’on allait se battre pour les faire sortir de la maison, elle et moi, main dans la main. On a alors pris le spray, on a en mis dans les toilettes, dans le pot, dans sa chambre, devant la porte… Partout! Ma maison était trempée et sale comme jamais, et moi, j’essayais tant bien que mal à rester sérieuse!

 

Et depuis ce jour là, le pipi comme le caca se font dans les rires et la joie, dans le pot comme une grande! Elle est hyper heureuse de pouvoir faire ses petites affaires toute seule. Moi je suis ravie d’avoir eu assez de patience, d’attendre de comprendre, de suivre son rythme, et de ne pas insister lorsque tout le monde me disait que ce n’était pas normal, que je n’étais pas assez ferme.

 

Alors la propreté était très tardive, j’ai eu peur pour sa rentrée à l’école, j’ai espéré qu’avec le printemps et l’été tout aille mieux, et finalement le plus important c’était de la comprendre et d’analyser pourquoi tranquillement. Le principal est qu’aujourd’hui elle soit propre, heureuse et fière de l’être et qu’on ai encore plusieurs mois pour perfectionner tout ça pour sa première rentrée ♥ Et vous les Mamans qui me lisent, comment c’était cette grande étape? Des bisous! 

Vous aimerez aussi :

10 Comments on “Kids // La propreté”

  1. Tu es la plus chouette et la plus cool des mamans ❤️❤️
    Tu as autant d’imagination qu’Aria sur ce coup là

  2. Ah la propreté !! vaste sujet et quelle étape au final pour nos petits! A titre perso je n’étais pas spécialement presséetout comme je n’avais pas pour objectif de la mettre à l’école avant ses 3 ans que ma fille soit propre (elle à 2 ans et demi) (contrairement à mon conjoint qui aurait voulu la mettre plus tôt à l’école) si bine que la propreté n’était pas une fixette, elle prend son temps je ne voulait pas la braquer ni la frustrée puisque comme toi les séances sur le pot était une crise de larme et de douleurs pour elle comme pour moi du coup. La nounou l’a mise sur le pot puis à la maison rien jusqu’à il y a 3 semaines HOP le DECLIC à base de grand bravo et de check dans la main pour la félicité. Je suis contente que ce pas soit venu d’elle donc à chaque pipi sur son pot elle radine son petit popotin en nous disant qu’elle a été sur le pot et à chaque fois un petit mot de félicitation :)

    1. Ahhaa j’adore! Nous on danse la danse de la joie et ca l’a fait trop rire donc ca l’a bien motivée et encouragée à continuer à faire comme une grande!

  3. du coup nous on a eu beaucoup de chance, mais je pense que la creche a beaucoup aidé a voir les copains,
    donc nous ca c’est passé en décembre a 2 ans et demi, a la maison de temps en temps le pipi sur le pot mais tres rare, et du jour au lendemain elle avait décidé de plus mettre de couches (bon on en mets toujours la nuit hein!) et du jour au lendemain à accident de pipi ou autre rien, mais par contre nous gros pb de constipation et donc de « caca » désolé mais bon il faut bien le dire, apres des épisodes de fécalomes, fissures elle avait hyper peur (et je comprend) donc ca ne se faisait qu’autour d’un rituel il fallait la couche de toute facon, un massage un calin, mais comme a la creche elle ne mettait plus de couche elle n’osait pas demande (elles étaient qd mm au courant a la creche et lui proposait mais rien!) on a finit par prendre ca sur le jeu (la grimace la plus moche en poussant) concours de grimace, le bruit du plouf, et c’est fini par marcher, et ca a par la même occasion régler la constipation….

    1. Il faut vraiment faire face à beaucoup de imagination quand on est parent mais je pense que de les rassurer et surtout de rire de tout, ca les aide à dédramatiser tout ca qui est une grande étape pour eux! Bisous ;)

  4. Coucou! Ma fille a tout juste 2 ans et demi et elle a commencé l’apprentissage de la propreté il y a dix jours… Ca a l’air de tenir bon, elle a compris la démarche… Pour les nuits et la sieste, j’attends qu’elle soit dans un plus grand lit pour enlever les couches (ce qui ne devrait pas tarder, je dois juste le customiser un peu…). Je trouve ça vraiment super la manière dont tu as réussi à aider ta fille à vaincre sa peur! Tu lui as bien montré ta confiance en elle, en évitant de minimiser ses craintes, sans la « rabaisser », en l’aidant à passer cette étape avec elle! C’est vraiment beau! ;-)

    1. On a pas le choix je pense, il faut encourager, tenir bon et prendre tout avec le sourire et le jeu! Moi elle a encore les couches la nuit et la sieste même si elle ne la mouille pas l’après midi et que le matin elle court aux toilettes trop fière de faire un super gros pipi ahaha bisous

  5. Etape extrêmement compliquée chez nous :(
    Nous avons commencé il y a un peu plus d’un mois… au début ça fonctionnait assez bien, j’ai même cru que c’était bon ! Et puis en une fois il a régressé, c’est comme si on recommençait à zéro depuis quelques jours. Je ne sais pas comment il faut réagir, je fais au mieux pour ne pas m’énerver mais parfois c’est difficile de ne pas déborder !
    Milo rentre à l’école dans 3 semaines pour ses 2ans et demi, à sa demande… il rêve de ce grand jour, il a hâte. Nous étions heureux de voir son impatience pour l’école mais le fait qu’il n’arrive pas à être propre me rend sceptique ! Est-ce trop tôt ? On lui en demande trop en une fois ? Je n’ai pas envie de le voir partir à l’école avec une couche qu’on ne changera que deux ou trois fois sur la journée… La semaine prochaine il va se familiariser avec la classe pendant une heure, j’espère que ça l’aidera à avoir le « tilt ».
    La chance c’est d’avoir un enfant qui exprime son bloquage, je lui pose la question régulièrement mais il ne me donne aucune explication :-/
    Merci pour ton article, ça fait du bien de savoir comment ça se passe chez les autres mamans !

    1. Peut être qu’avec l’école en effet ça va lui faire tilt mais dans tous les cas je pense qu’il ne faut pas le brusquer :) Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *